Robert Herbin est décédé à 81 ans au CHU de Saint-Étienne lundi 27 avril 2020. Il avait révolutionné le foot français comme entraîneur de la mythique ASSE dans les années 1970.

Voici la « révolution Herbin » en quelques points :

six séances d’entraînement par semaine (deux le mercredi et le jeudi, une le vendredi matin, une le samedi matin), au lieu de deux dans les autres clubs

– des séances d’entraînement intenses :

« ses fameuses séances d’entraînement étaient des moments difficiles, loin des petits footings et du jeu de ballon, où il nous fallait enchaîner les courses, les exercices spécifiques, les oppositions. […] au bout des premières séances, certains vomissaient tellement l’effort était intense », témoigne un ancien joueur dans le livre de Jean-Michel Larqué consacré à l’épopée de l’ASSE, Nos années en vert.

Entre autres innovations : les sprints courts à travers des arceaux pour briser la monotonie, exercice découvert dans un magazine brésilien

à lire aussi : Robert Herbin en six anecdotes

– l’embauche d’un médecin et d’un kiné à temps plein

– l’installation d’une salle de musculation

– les déplacements en avion privé

– la suppression du vin dans les repas d’avant-match, composés généralement de potage-steack-riz-compote

Sources :

Nos années en vert – Saint-Étienne 1976, les joueurs racontent, Jean-Michel Larqué, éd. L’artilleur, 2016

L’Express, numéro spécial du 10 mai 1976 : « Allez les Verts ! »