Après l’avoir comparé à Pétain, Gaël Perdriau, le maire (LR) de Saint-Étienne s’en est à nouveau pris violemment au Président de la République. Dans un court entretien accordé le 15 avril 2020 à l’antenne locale de RCF (Radio chrétienne francophone) il a adressé à Emmanuel Macron une suite de critiques sans concessions, à propos notamment de la réouverture des écoles le 11 mai :

« il y a encore trop de contradictions », « Moi j’ai besoin d’avoir un discours clair », « on n’a pas de réponses, c’est « débrouillez-vous et faites au mieux » »

Et au milieu de ces reproches, il a utilisé un argument pour le moins inattendu et déplacé :

« le président de la République n’a pas d’enfants, il sait peut-être comment est faite une classe de maternelle, ça va être très très compliqué »

Avant de conclure, sur le même ton véhément :

« J’en ai marre de ces atermoiements, de ces affirmations du Président de la République qui sont contredites quelques heures plus tard par les ministres. »

Quelques jours plus tôt, le maire de Saint-Étienne s’en était pris très violemment au quotidien local le Progrès, dont le tort était d’avoir publié un article qui lui avait déplu. Il l’avait comparé à « du PQ ».