Depuis le 9 avril, huit conseillers municipaux de gauche et écologistes demandaient la tenue d’un conseil municipal consacré à la gestion de la crise du coronavirus par la ville de Saint-Étienne. Et depuis, ils se heurtaient à un refus systématique du maire, Gaël Perdriau (LR).

Ils avaient pourtant reçu un soutien de poids en la personne du député LREM Jean-Michel Mis qui a déclaré le 20 avril dans le Progrès: « Cette crise sanitaire ne doit pas être une occasion de poursuivre la campagne électorale sous une autre forme. Il est, à ce sujet, indispensable de faire respirer la démocratie locale, en associant l’opposition aux décisions municipales. »

Jeudi 23 avril, ces conseillers municipaux d’opposition ont reçu par mail un nouveau courrier du maire – daté du 15 avril… – leur expliquant à nouveau que « les conditions pour l’organisation d’un conseil municipal, qu’elles soient techniques ou réglementaires, ne sont pas à ce jour réunies ».

Pour aussitôt leur annoncer, quelques lignes plus loin… la tenue d’un conseil municipal le mercredi 29 avril.